Une nouvelle langue, une nouvelle vie

  • Apprendre une nouvelle langue demande du temps, des efforts et de la motivation. Mais vous n’êtes pas seul! Nous vous accompagnerons tout le long de votre parcours.
  • Pour faciliter votre apprentissage, nous vous proposons quelques conseils pour mieux apprendre le français. Ils ne sont pas présentés dans un ordre particulier.

  1. Écoutez! écoutez! écoutez!

    Écoutez la radio, la télévision, la musique, les gens de la rue, dans l’autobus, dans le métro, au magasin, chez le médecin, etc. Cela vous permettra de mieux vous exprimer lorsque vous parlerez. Écoutez partout. Profitez de chaque occasion de rencontre avec quelqu’un qui parle français pour en apprendre plus sur la langue. Emportez un calepin partout où vous allez et prenez des notes. Ne traduisez pas mot à mot. Vous n’avez pas besoin de comprendre tous les mots pour comprendre l’essentiel. Concentrez-vous sur les idées et sur les concepts, pas sur les mots.

  2. Parlez! Parlez! Parlez!

    N’ayez pas peur de parler et de faire des fautes. C’est normal de faire des fautes! Avec le temps, vous ferez moins d’erreurs. L’important est de vous faire comprendre. La plupart des adultes parlent une autre langue avec un accent. Cela n’est pas important si les autres vous comprennent. Les francophones du Canada sont polis et patients, et ça leur fera plaisir de vous aider.

  3. Apprenez la langue populaire!

    Écoutez les gens de la rue parler la langue. Vous apprendrez des expressions et des façons de dire différentes. Cela fait partie de la langue.

  4. Renseignez-vous sur la culture!

    Apprendre le français, c’est plus qu’apprendre la langue; c’est également se renseigner sur les francophones, leur façon de vivre, leurs coutumes, leurs habitudes, leur art, etc.

  5. Soyez réaliste!

    Vous n’apprendrez pas la langue dans une semaine ou dans un mois. Soyez patient!

    Apprenez ou exercez-vous au moins trente minutes par jour, tous les jours. Travailler tous les jours permet de progresser plus rapidement.

  6. Amusez-vous!

    Ayez du plaisir à apprendre.

    Chantez : vous pouvez trouver les textes des chansons dans Internet. Alors, allez-y! Écoutez la chanson et chantez-la en français.

    Pour développer votre vocabulaire :

    • Lancez-vous des défis : mettez des mots de vocabulaire dans un chapeau et, chaque jour, apprenez quatre ou cing mots nouveaux.
    • Mettez des étiquettes sur les objets dans votre maison.
    • Faites-vous des cartes aide-mémoire et affichez-les partout.

    Récompensez-vous lorsque, par exemple, vous réussissez à appeler un bureau de médecin pour prendre un rendez-vous. Payez-vous un café et une petite gourmandise!

    Apprenez les expressions idiomatiques. Sélectionnez les expressions qui vous amusent et parlez-en à vos amis. Ce sont des expressions qui font parler et qui mettent les gens de bonne humeur.

  7. Répétez! Répétez! Répétez!

    • Des mots et des textes pour débutants
      Lisez à voix haute les mots, les phrases ou les textes, et répétez-les plusieurs fois.
    • Des émissions de radio et de télévision pour les plus avancés
      • Enregistrez des émissions de radio ou de télévision portant sur des sujets qui vous intéressent.
      • Écoutez ces enregistrements audio ou vidéo et répétez à voix haute, en même temps, ce que les gens disent. Vous devez parler suffisamment fort pour vous entendre.Cette technique permet :
        • d’apprendre à parler comme les gens qui parlent la langue et d’adopter leur débit, leur façon de parler et leur tonalité; de corriger vos erreurs de prononciation;
        • d’apprendre du vocabulaire en situation, ce qui est la meilleure façon d’apprendre des mots.
  8. Fixez-vous des objectifs!

    Fixez-vous des objectifs réalistes selon le temps que vous avez et allez-y à votre rythme. Communiquez vos objectifs à votre famille et à vos amis; par exemple, vous allez apprendre le français en six mois ou en un an. Ils vous poseront régulièrement des questions sur vos progrès. Vous serez alors obligé de faire votre bilan. Si vous vous découragez, rappelez-vous pourquoi vous apprenez la langue. Cet objectif vous aidera à garder votre motivation.

  9. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi!

    Vous vous poserez de nombreuses questions à propos du français :

    • Pourquoi on dit les choses d’une certaine façon?
    • Pourquoi on écrit un mot d’une façon et qu’on ne le prononce pas de la même façon?

    Lorsque vous commencez à apprendre une langue, ce n’est pas le temps de vouloir tout comprendre. Vous comprendrez avec le temps.

  10. N’abandonnez pas!

    Si vous êtes découragé ou frustré, surtout, n’abandonnez pas. Il faut en parler à votre tuteur qui pourra certainement vous conseiller.

critères d'admissibilité

Être résident permanent du Canada

Être âgé de 18 ans ou plus

Remplir le formulaire remplir
le formulaire
Inscrivez-vous maintenant

saviez-vous que...

  • Les canadiens sculptent la glace

    Chaque année, plusieurs villes et municipalités du Canada organisent des expositions et des concours de sculptures sur glace. Les artistes taillent des centaines de milliers de kilos de glace avec des scies mécaniques et d’autres outils pour produire leurs sculptures.

  • Les traîneaux à chiens dans le grand nord

    Chaque année en février, du Yukon jusqu’en Alaska, c’est la plus grande et la plus difficile course de chiens de traîneaux au monde : la course Yukon Quest. Les équipages sont composés d’un conducteur et de 14 chiens. Ils parcourent 1 648 km sous une température qui peut descendre jusqu’à −50 °C. Les plus rapides prennent 12 jours pour effectuer le trajet. Tout le long de ce trajet, l’équipage est suivi de loin par des loups qui n’aiment pas voir leur territoire occupé par des chiens et des humains.

  • On peut conduire sur une autoroute de glace

    Au Nunavut, il y a une autoroute de glace d’une épaisseur moyenne de 125 cm. Cette route s’étend sur près de 567 kilomètres. C’est une autoroute dangereuse parce que l’épaisseur de la glace varie selon la température.

  • La file d’attente c’est… Les uns derrière les autres!

    Vous connaissez l’expression « faire la queue »? Au Canada, c’est une norme sociale; pour les Canadiens, c’est une question de respect. On fait la queue partout : à la banque, au restaurant, à la poste, etc. On se range les uns derrière les autres et on attend son tour. N’essayez surtout pas de passer devant… on vous le dira.

  • Il y a un défilé d’icebergs à Terre-Neuve

    Au printemps à Terre-Neuve, du début avril à la fin mai, vous verrez des icebergs (collines de glace) se déplacer sur la côte Est. Ces icebergs mesurent jusqu’à 5 m (deux à trois étages de haut) et peuvent peser jusqu’à 9 milliards de tonnes. Ils ne voyagent pas seuls… on en compte jusqu’à 30 000 par année.

  • En ville, les animaux sauvages et les humains cohabitent

    La croissance des villes dérange certains animaux sauvages et les force à vivre avec les humains. Alors, on voit souvent dans les villes des ratons laveurs, des écureuils, des mouffettes, des rats et bien d’autres. Le partage de l’espace n’est pas toujours facile.

    Les animaux sauvages sont attirés par les aliments et les endroits où ils peuvent se terrer. Des solutions simples permettent de réduire les conflits entre ces animaux et les humains : ranger et sceller les déchets, boucher les trous qui leur permettent d’entrer dans les maisons.

  • Au Canada, la loi, c’est la loi!

    La preuve? Un piéton n’a pas le droit de traverser la rue à un feu rouge, même s’il n’y a pas de voitures, et que c’est la nuit et qu’il est seul.

  • Le Canada est un très grand pays

    La superficie du Canada est de 9 984 670 km2. Le Canada s’étend sur 7 000 km d’est en ouest. Il faut plus de 7 heures d’avion pour le traverser d’un océan à l’autre. Le Canada représente 18 fois la taille de la France et 50 fois la taille du Sénégal. L’Ontario est presque deux fois plus grand que la France. Il faut 24 heures pour traverser l’Ontario en voiture. Impressionnant, n’est-ce pas?

  • Il est difficile de passer un hiver sans avoir le rhume ou la grippe

    L’hiver, c’est la saison de la neige, du rhume et de la grippe! La meilleure protection contre la grippe, c’est le vaccin. Chaque année, vers la mi-novembre, il y a des programmes de vaccination gratuite contre la grippe. Informez-vous!

  • On mange les feuilles d’érable

    En Saskatchewan, il existe une espèce de moule appelée feuille d’érable parce qu’elle a la forme de la feuille d’érable que l’on voit sur le drapeau canadien. C’est une espèce protégée parce qu’elle risque de disparaître.

  • En hiver, les canadiens font comme les oignons!

    Pour se protéger du froid de l’hiver, lorsque les Canadiens vont dehors, ils s’habillent « comme les oignons ». Un oignon a plusieurs pelures… Faites comme lui, mettez plusieurs vêtements.  Alors, vous avez chaud? Vous enlevez un chandail. Vous avez froid? Vous ajoutez un chandail!  Et on va jouer dehors!

  • Les canadiens font de la moto même en hiver

    Cette moto s’appelle une motoneige. C’est un véhicule à moteur qui se déplace sur la neige. C’est un moyen de transport important pour les Autochtones. C’est aussi un loisir d’hiver très populaire au Canada.  Plusieurs provinces ont des réseaux de sentiers réservés aux motoneiges. Par exemple, l’Ontario a un réseau de sentiers de 41 000 km.

  • Tout le monde à bord!

    Beaucoup de personnes utilisent l’autobus de ville, mais ce n’est pas tout le monde qui peut s’asseoir sur un « siège réservé ». Ces sièges, situés à l’avant de l’autobus, sont réservés aux personnes handicapées, aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux personnes qui se déplacent à l’aide d’un appareil, comme une canne ou un ambulateur.

  • Le temps des fêtes, vous pouvez vous déplacer avec votre voiture sans la conduire

    Vous avez trop bu? Appelez Opération Nez rouge! Pendant le temps des fêtes, si vous consommez de l’alcool, les bénévoles du  programme Opération Nez rouge vous ramèneront gratuitement à la maison, vous et votre voiture. À ce jour, 50 000 bénévoles ont fait 1 579 614 raccompagnements dans tout le Canada.

  • Une coupe! … Et ce n’est pas une coupe de champagne

    Le hockey est considéré comme le sport national des Canadiens; du mois d’octobre au mois de juin, les Canadiens vivent au rythme des parties de hockey. De la trentaine d’équipes, seulement une sera la grande gagnante de la coupe Stanley, le plus vieux et le plus prestigieux trophée en Amérique du Nord. L’équipe gagnante fait une parade dans les rues de sa ville pour montrer la coupe.

  • Au Canada, il y a des nids de poule sur la route

    Ne vous inquiétez pas! Ce ne sont pas les poules qui font leurs nids sur les routes… Les nids de poule sont des trous dans la chaussée causés par les changements de température (gel et dégel). Ces trous peuvent être très profonds et dangereux.  Il faut donc être prudent lorsqu’il y a des changements de température en hiver et au printemps.

  • On surveille la marmotte… Météorologue

    Les Canadiens ont une façon amusante de prédire la fin de l’hiver. C’est le jour de la marmotte. La marmotte est un gros rongeur qui vit dans les bois et les champs. L’automne, elle fait un trou dans la terre et devient inactive jusqu’au mois de mars. Selon la tradition, chaque année, le 2 février, la marmotte sort de son trou. Si elle voit son ombre, les Canadiens devront attendre le printemps six semaines de plus, sinon le printemps arrivera bientôt.

  • Les canadiens sont équipés pour l’hiver

    Les Canadiens ont tout ce qu’il faut pour profiter de l’hiver : vêtements chauds, pelles à neige, pneus d’hiver, déneigeuses, souffleuses à neige, calcium pour faire fondre la neige, dégivreurs de serrure, sports d’hiver, bal de neige et carnaval, sans oublier le vaccin contre la grippe. Alors, on peut profiter de l’hiver!

  • Le moustique, un insecte qui pique… La curiosité

    Souvent appelé maringouin, le moustique est un insecte qui a un corps mince, deux ailes et de longues pattes. Habituellement, les piqûres de moustiques ne sont pas dangereuses et ne transmettent pas de maladies graves. La meilleure façon de se protéger contre les piqûres de moustiques est d’utiliser un chasse-moustiques.

  • Des êtres humains ont descendu les chutes du Niagara

    Difficile à croire, mais vrai! Au début du 20e siècle, des hommes et une femme ont réussi la descente des chutes du Niagara … en baril. Pouvez-vous imaginer une descente de 52 mètres dans 1 500 m3 d’eau à la seconde? C’était tellement dangereux que le gouvernement a désormais interdit cette pratique.

  • Stationner au Canada, ce n’est pas gratuit!

    Lorsque vous stationnez votre voiture, vérifiez toujours le parcomètre! Un parcomètre est un appareil près d’un espace de stationnement. Il faut mettre de l’argent dans cet appareil ou utiliser une carte de crédit pour acheter du temps de stationnement.  Achetez suffisamment de temps, sinon vous aurez une contravention! Et ça coûte cher!

  • Les canadiens pêchent du poisson frais en hiver

    Lorsque les lacs et les rivières sont recouverts de glace, on y installe des petites cabanes à pêche qui servent d’abris aux pêcheurs. On dirait un petit village sur la glace. Les pêcheurs font des trous dans la glace et laissent tomber leurs lignes à pêche.  Au printemps, on déplace toutes les cabanes sur le bord de l’eau.

  • Au Canada, il y a des résidences pour personnes âgées

    On  appelle « résidences pour personnes âgées » les habitations réservées aux personnes âgées qui sont autonomes ou qui ont besoin d’un peu d’aide (semi-autonomes). Lorsqu’une personne atteint un certain âge, elle peut aller vivre dans ces résidences.

  • Au Canada, on joue au football et au soccer

    Les deux sports se jouent avec un ballon. Le football est un sport de contact et on porte le ballon dans ses mains.  Au soccer, on pousse le ballon avec ses pieds.

  • Le pont de la confédération est le plus long au monde

    Long de 13 km, le pont de la Confédération qui relie l’Île-du-Prince-Édouard au  Nouveau-Brunswick est le pont le plus long au monde construit au-dessus d’un détroit couvert de glace l’hiver.

  • Il y a des dos d’âne sur la route

    Ne vous inquiétez pas! Il n’y a pas d’ânes sur les routes… Les municipalités installent des bosses pour ralentir la circulation automobile dans certains quartiers ou près des écoles et des hôpitaux. On appelle ces bosses, des « dos d’âne ». Méfiez-vous des dos d’âne. Si vous conduisez trop vite, vous risquez de vous cogner la tête au plafond de la voiture…

  • L’automne, c’est la saison des couleurs

    C’est à l’automne que la forêt canadienne arbore ses plus belles couleurs. Le jaune, le rouge, le vert, l’orangé et le pourpre envahissent les forêts. Profitez des premiers jours de l’automne pour faire des promenades en forêt ou pour visiter les vergers et les vignobles.

  • Il y a du sucre dans l’eau d’érable

    Au Canada, les érables coulent chaque printemps : c’est de l’eau d’érable. Avec cette eau, on fait de la tire, du sucre, du sirop et du beurre. Hum! C’est sucré et c’est bon! Les Canadiens vont à la cabane à sucre pour manger des œufs, des fèves au lard, du jambon, de la tarte à l’érable et, surtout, de la tire d’érable chaude sur la neige.

  • Au Canada, il y a l’été indien

    On appelle été indien  la période de beau temps de trois jours consécutifs au milieu de l’automne. Les journées sont chaudes et ensoleillées. La forêt présente alors des couleurs magnifiques : du rouge, du jaune et de l’orangé, le tout sur un ciel bleu intense. Mais attention! L’été indien est capricieux. Il est difficile à prédire et il n’a pas lieu chaque année.

  • Manger de la dinde à l’action de grâce: une tradition!

    La fête de l’Action de grâce date d’au moins 2 000 ans. Au Canada, cette fête est célébrée le deuxième lundi du mois d’octobre. C’est la fête de la terre. On célèbre la générosité, l’abondance et la fertilité de la terre. Cette fête est empruntée aux Américains. On a également emprunté leur menu : dinde, sauce aux canneberges, patates douces et tarte à la citrouille. Et pourquoi mangeons-nous de la dinde à l’Action de grâce? Parce que, pendant l’été, on engraisse la dinde et qu’en octobre elle est prête à déguster… Bon appétit!

  • La friperie

    La friperie est un commerce où l’on vend des vêtements d’occasion à très bon prix. Il y a toutes sortes de friperies, des friperies pour la famille et pour enfants. Il y a de tout pour tous, à tous les prix. Informez-vous! Il y a certainement une friperie près de chez vous.

  • La politique est colorée au Canada

    C’est simple! Au Canada, on associe les partis politiques à des couleurs. Par exemple : Vous votez pour le Parti libéral, vous êtes « un rouge ». Vous votez pour le Parti conservateur, vous êtes « un bleu ». Vous votez pour le Nouveau Parti démocratique, vous êtes « un orange ». Non, pas le fruit, la couleur! Vous votez pour le Parti vert, vous êtes « un vert ».

  • Au Canada, on congèle!

    Les familles canadiennes possèdent toutes un congélateur qui fait généralement partie du réfrigérateur. Comme les Canadiens vont à l’épicerie en moyenne une fois par semaine, ils achètent en grande quantité et ils congèlent certains aliments. Hop! Les fraises au congélateur… pour les manger cet hiver et rêver de l’été.

  • Il y a un désert au Manitoba

    À l’origine, le désert Spirit Sands mesurait 6 500 km2. Maintenant, il ne couvre que 4 km2. Il est couvert de sable, avec des dunes façonnées par le vent et des cactus. Les températures y sont très élevées. C’est un désert particulier parce qu’il reçoit de 300 à 500 millimètres de pluie par année.

  • Vous voulez un chien… Vous aurez besoin d’une pelle

    Pourquoi une pelle? Parce que, dans certaines villes, un règlement municipal exige que les propriétaires de chien ramassent les excréments de leur chien lorsqu’ils sont dans des endroits publics. Ils doivent les apporter chez eux pour les jeter, sinon ils devront payer une amende… Ça coûte cher!

  • L’été, c’est le grand déménagement au Canada!

    Chaque été, des milliers de Canadiens quittent leur maison pour aller… dans une autre maison appelée « le chalet »! C’est une résidence secondaire souvent bâtie sur le bord d’un lac ou d’une rivière, ou en forêt.

  • Il fait soleil à minuit dans les Territoires du Nord-Ouest

    On appelle souvent les Territoires du Nord-Ouest le « pays du soleil de minuit » parce qu’ils sont situés au nord du Canada. L’été, le soleil ne se couche presque jamais et l’hiver, il fait noir une bonne partie de la journée.

  • En Nouvelle-Écosse, l’eau ne gèle pas

    La Nouvelle-Écosse est une péninsule longue de 580 km entourée de quatre étendues d’eau : l’océan Atlantique, la Baie de Fundy, le détroit de Northumberland et le golfe du Saint-Laurent. L’eau est profonde et ne gèle jamais.

  • Patiner… Pour aller travailler

    En hiver, à Ottawa, la capitale du Canada, les gens peuvent utiliser les patins comme moyen de transport.  Ils patinent alors sur le canal Rideau, la plus longue patinoire extérieure au monde.  Elle mesure 7,8 km. Pour se réchauffer le long du canal, les gens peuvent prendre un bon chocolat chaud et une pâtisserie canadienne très populaire, la « queue de castor ».

  • Au Canada, il y a de grands espaces inhabités

    Le Canada est grand. Lorsque vous planifiez un voyage, vérifiez toujours les distances.  Dans certaines régions peu peuplées du Canada, vous pouvez conduire pendant plus de 100 km avant de trouver une station d’essence, un magasin ou un endroit où dormir. Alors, surveillez la quantité d’essence de votre voiture.

  • Au printemps, on nettoie

    L’hiver, on répand du sable et des petites roches sur les trottoirs, les rues et les routes glacées pour faciliter la circulation des automobiles et des piétons. Au printemps, lorsque la neige a fondu, les villes doivent nettoyer les trottoirs, les rues et les routes.

  • Il fait bon vivre au Canada

    Chaque année, les Nations unies publient le Rapport mondial sur le développement humain. Les pays sont évalués selon 11 critères. Chaque année, le Canada est parmi les 10 meilleurs endroits au monde où l’on vit!

  • Le Canada est sans fumée… Et sans parfum!

    C’est la loi dans plusieurs provinces : Interdiction de fumer et de porter du parfum dans les endroits publics; par exemple, les hôpitaux, les restaurants et les lieux de travail.

  • Silence! On tourne des films en Alberta

    Plus de 3 000 personnes travaillent dans l’industrie du film, de la télévision et de la production numérique en Alberta. Depuis 1900, on tourne des productions américaines et européennes. Jusqu’à maintenant, les équipes de tournage ont reçu plus de 22 oscars pour leur excellent travail.

  • Quelle heure est-il?

    Le Canada a six fuseaux horaires. Il y a donc un décalage horaire entre les différentes provinces. Par exemple, quand il est 18 h à Ottawa, il est 15 h à Vancouver. De plus, au Canada, on avance les horloges d’une heure au printemps. On les remet à l’heure normale à l’automne.

  • L’hiver, on branche la voiture

    L’hiver, on utilise des appareils pour chauffer le moteur de la voiture. C’est essentiel lorsque la température descend sous 0 °C. Pas besoin de chauffer le moteur toute la nuit; trois à quatre heures suffisent. On installe une minuterie pour limiter le temps de branchement.

  • Le Nouveau-Brunswick a des chutes réversibles

    Les marées les plus hautes au monde sont dans la Baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick. Deux fois par jour, deux masses d’eau se rencontrent dans la Baie de Fundy. Il y a alors 100 milliards de tonnes d’eau dans la Baie de Fundy. Cette grande quantité d’eau renverse le courant et produit des chutes réversibles. Un grand spectacle de la nature!

  • Au Québec, il y a un hôtel de glace

    Unique en Amérique du Nord, le célèbre Hôtel de Glace Québec-Canada est construit en hiver et fond au printemps. On utilise 15 000 tonnes de neige et  500 tonnes de glace pour construire l’hôtel.  Cet hôtel, où dorment près de 4 000 personnes chaque année, compte 36 chambres, une chapelle, deux salles d’exposition et un bar.

  • La résine d’épinette se mâche

    Les Autochtones ont découvert la première gomme à mâcher au Canada. Ils mâchent la résine d’un arbre : l’épinette. On a appelé cette résine « gomme d’épinette ». On mâche cette gomme pour soulager les maux de dents, les maux de tête et les indigestions.

  • Il y a une armée qui n’est pas une armée

    L’Armée du Salut est une organisation qui aide les personnes en difficulté. C’est le plus important fournisseur d’aide de toutes sortes après le gouvernement du Canada. Par exemple, elle fournit des vêtements, de la nourriture, des soins aux personnes atteintes de maladies en phase terminale, des services d’hébergement pour les femmes battues et les jeunes parents, et des services de garderie.

expressions idiomatiques

  • Vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué

    Disposer d’une chose avant de l’avoir. Crier victoire trop tôt.

    Par exemple :
    1. Si tu dépenses ton argent avant d’avoir reçu ton chèque, tu vends la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
  • Tirer le diable par la queue

    Avoir de la difficulté à payer l’essentiel, par exemple la nourriture et le logement.

    Par exemple :
    1.  Si le prix du loyer augmente, nous allons tirer le diable par la queue!
  • Faire crédit ou acheter à crédit

    Ne pas exiger de paiement immédiat. Acheter et payer plus tard.

    Par exemple :
    1. Ce magasin fait crédit.
  • Brûler la chandelle par les deux bouts

    Gaspiller sa santé ou son argent. Travailler trop fort.

    Par exemple :
    1. Avec deux emplois, tu brûles la chandelle par les deux bouts.
  • Avoir mal au coeur

    Avoir la nausée.

    Par exemple :
    1. J’ai mal au cœur lorsque je prends le bateau.
  • Ce n’est pas la mer à boire

    Ce n’est pas difficile.

    Par exemple :
    1. Enlever la neige sur la voiture, ce n’est pas la mer à boire!
  • La semaine des quatre jeudis

    Quelque chose qui n’arrivera jamais.

    Par exemple :
    1. C’est dans la semaine des quatre jeudis que Luan va venir danser avec nous.
  • Sécher un cours

    Ne pas assister à un cours, à une classe.

    Par exemple :
    1. Nugyen a séché son cours de mathématiques. Il a préféré aller à la cafétéria.
  • Pour rien

    Inutilement, sans raison, gratuitement.

    Par exemple :
    1. Il a fait tout cela pour rien!
  • Avoir l’air malade, fatigué, nerveux

    Sembler malade, fatigué, nerveux…

    Par exemple :
    1. Par exemple : Est-ce que ça va? Tu as l’air fatigué.
  • Se creuser la tête

    Travailler fort pour trouver une solution à un problème.

    Par exemple :
    1. Vous vous creusez trop la tête pour régler ce problème. Faites confiance à la vie!
  • Mettre tous ses oeufs dans le même panier

    Placer tous ses efforts, toutes ses ressources dans un même projet.

    Par exemple :
    1. Si Chan achète ce restaurant, il met tous ses œufs dans le même panier. Il risque de tout perdre.
  • Chercher midi à quatorze heures

    Compliquer inutilement une chose très simple.

    Par exemple :
    1. Pourquoi chercher midi à quatorze heures… C’est simple! Tu prends l’autobus.
  • Ne pas être dans son assiette

    Ne pas être dans son état normal.

    Par exemple :
    1. Excuse-moi, mais je ne suis pas dans mon assiette aujourd’hui!
  • Avoir le coeur sur la main

    Être généreux.

    Par exemple :
    1. Albert a le cœur sur la main avec tout le monde.
  • Faire un froid de canard

    Faire un froid vif. Un très grand froid.

    Par exemple :
    1. Imaginez −30°C! Il fait un froid de canard!
  • Se serrer la ceinture

    Se priver de quelque chose.

    Par exemple :
    1. Peter a perdu son emploi. Il va se serrer la ceinture pour quelques mois.
  • Mettre la main à la pâte

    Participer au travail.

    Par exemple :
    1. Tout le monde a mis la main à la pâte.
  • Rire jaune

    Faire un effort pour rire.

    Par exemple :
    1. Lorsque Farouk a vu la caricature, il a ri jaune.
  • Mettre la charue avant les boeufs

    Sauter des étapes ou les inverser.

    Par exemple :
    1. Prépare ton curriculum vitae, puis va voir les employeurs. Si tu fais le contraire, tu mets la charrue avant les bœufs!
  • Tuer le temps

    Se distraire, s’occuper pour passer le temps et ne pas s’ennuyer.

    Par exemple :
    1. Pour tuer le temps, je marche, je fais de la bicyclette ou je visite les musées.
  • À tous les coins de rue

    Partout.

    Par exemple :
    1. Dans cette ville, il y a des restaurants à tous les coins de rue.
  • Avoir des hauts et des bas

    Se sentir bien, puis moins bien.

    Par exemple :
    1. C’est normal d’avoir des hauts et des bas! Vous êtes au Canada depuis quatre mois seulement.
  • Avoir plusieurs cordes à son arc

    Avoir plusieurs façons d’atteindre son but, de régler des problèmes. Être capable de faire plusieurs choses.

    Par exemple :
    1. Il va réussir, il a plusieurs cordes à son arc.
  • Coûter les yeux de la tête, coûter un bras

    Avoir un prix élevé, coûter très cher.

    Par exemple :
    1. Cet appartement lui coûte les yeux de la tête.
  • Mettre de l’eau dans son vin

    Modérer ses attentes, ses ambitions. Être conciliant.

    Par exemple :
    1. Tout le monde a mis de l’eau dans son vin et le projet a été un succès.
  • Revenir à nos moutons

    Revenir au sujet de départ.

    Par exemple :
    1. On doit finir la réunion dans 10 minutes. Revenons à nos moutons!
  • Couper la parole

    Interrompre, empêcher quelqu’un de parler.

    Par exemple :
    1. Leila a une mauvaise habitude, elle coupe toujours la parole à tout le monde.
  • Prendre son courage à deux mains

    Agir malgré la peur, la timidité. Faire preuve de courage.

    Par exemple :
    1. Je suis une personne très gênée. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai téléphoné au directeur.
  • Être comme un poisson dans l’eau

    Être très à l’aise dans une situation.

    Par exemple :
    1. Lorsqu’ on demande à Youri de réparer la voiture, il est comme un poisson dans l’eau.
  • Haut la main

    Avec beaucoup de facilité.

    Par exemple :
    1. Il est certain de réussir son examen de conduite haut la main!
  • Avoir le moral à zéro

    Être découragé.

    Par exemple :
    1. Moi, une semaine de pluie et j’ai le moral à zéro!
  • Faire des pieds et des mains

    Faire tout ce qu’il est possible de faire.

    Par exemple :
    1. Elle a fait des pieds et des mains pour obtenir un emploi.
  • Jeter l’argent par les fenêtres

    Gaspiller son argent sans compter. Dépenser beaucoup.

    Par exemple :
    1. Vladimir jette son argent par les fenêtres depuis qu’il est au Canada.
  • Être dans la lune

    Être distrait.

    Par exemple :
    1. Excuse-moi, j’étais dans la lune! Peux-tu répéter la question?
  • Faire boule de neige

    Prendre de l’ampleur rapidement. Prendre de plus en plus d’importance.

    Par exemple :
    1. C’est une petite histoire qui a fait boule de neige. Maintenant, tout le monde en parle!
  • Il pleut à boire debout

    Il pleut beaucoup.

    Par exemple :
    1. Il y a de l’eau partout! Il pleut à boire debout depuis trois jours.
  • Couper les cheveux en quatre

    Faire attention aux moindres détails.

    Par exemple :
    1. Si tu continues à couper les cheveux en quatre, on ne pourra jamais finir le travail!
  • En mains propres

    Dans les mains de la personne intéressée.

    Par exemple :
    1. Vous devez remettre le formulaire au conseiller, en mains propres.
  • Brûler un feu rouge

    Ne pas s’arrêter quand le feu de circulation est rouge.

    Par exemple :
    1. Il a reçu une contravention parce qu’il a brûlé un feu rouge.
  • De seconde main, usagé, d’occasion

    Une chose qui a déjà appartenu à une autre personne.

    Par exemple :
    1. J’ai acheté une voiture usagée.
  • Filer un mauvais coton

    Être malade ou dans une situation difficile.

    Par exemple :
    1. Je dois téléphoner à mon médecin parce que je file un mauvais coton depuis une semaine.
  • Avoir ou donner carte blanche

    Avoir ou donner tous les pouvoirs. Être libre de prendre l’initiative.

    Par exemple :
    1. Mon patron m’a donné carte blanche dans ce projet.
  • Avoir l’estomac dans les talons

    Avoir très faim.

    Par exemple :
    1. Je dois manger, j’ai l’estomac dans les talons!
  • Ne pas savoir sur quel pied danser

    Ne pas savoir quel comportement avoir avec quelqu’un.

    Par exemple :
    1. On ne sait jamais sur quel pied danser avec elle.
  • Être tiré à quatre épingles

    Être habillé avec soin. Être bien habillé, chic.

    Par exemple :
    1. Zarir est tiré à quatre épingles pour son entrevue.
  • Se faire une montagne de quelque chose

    Exagérer.

    Par exemple :
    1. Tu te fais une montagne de cette histoire. Tu dois attendre deux semaines, pas deux mois! Sois patient!
  • Voir la vie en rose

    Être très optimiste.

    Par exemple :
    1. Mon ami Ibrahim sourit toujours, il voit la vie en rose!
  • Faire exprès

    Faire quelque chose volontairement.

    Par exemple :
    1. Je suis certaine qu’il a fait exprès pour casser mon pot de fleurs.

Partagez